Célibat à 30 ans : pourquoi ce n’est pas la fin du monde !

Nous vivons actuellement dans une société paradoxale. Si vous êtes une femme sans enfant et non mariée à trente ans, vous êtes parfois vu comme une « vieille » fille. À cause de cette pensée unique et malsaine, cette situation entraîne souvent un mal-être.

Pourtant, le célibat à trente ans ou après n’est pas une fatalité. Au contraire, il offre des perspectives de divertissement très intéressantes !

Pas de divorce en vu !

Commençons par le plus drôle. Toutes les personnes qui vous regardent de haut en pensant que vous êtes trop difficile pour choisir un homme sont les mêmes qui vont divorcer à quarante ans et finir dans un studio et sans argent le temps de retrouver un nouveau compagnon… Près d’un mariage sur deux finit en divorce, alors vous n’avez rien à envier !

La liberté sexuelle, cela n’a pas de prix

Les couples libertins sont rares et il y a toujours une forte jalousie parmi les partenaires. En étant seule, vous avez le choix de coucher avec qui vous voulez, quand vous voulez. Cela ne vous transforme pas en fille facile, mais en hédoniste.

De plus, la liberté sexuelle ne signifie pas toujours une hausse des partenaires, mais la possibilité de vous amuser quand vous en avez envie. Ainsi, quand vous rentrez le soir, si vous avez des pulsions sexuelles, rien ne vous empêche de prendre votre godemichet récemment acheté, et non caché au fond d’un placard comme un lourd secret, et de vous faire plaisir !

Voyager et déménager sans contrainte

Avec un mari et des enfants, chaque semaine de vacances est précédée d’une planification. Est-il possible d’avoir des congés au même moment ? Les enfants sont-ils en vacances à cette période ? Vont-ils s’acclimater au lieu ?

Encore pire, quand ils sont plus jeunes, ils ne peuvent pas aller dans les lieux trop chauds, trop froids et nécessitent encore plus de matériels et d’accessoires qu’une star en tournée.

Bien souvent, vous finissez par ne partir qu’un week-end par-ci par-là, et proche de votre domicile.

Pour les déménagements, les mêmes contraintes subsistent.

Vous avez le choix de votre futur

Décider pour vous ou décider pour une famille n’est pas la même chose. Toutes les décisions d’une femme et/ou d’une mère de famille prennent en compte des critères multiples qui, réunis, sont bien éloignés de sa réelle envie.

Par exemple, si elle souhaite démissionner, elle pourrait ne pas le faire et rester à son poste malgré des ambitions autres ou une profonde tristesse car elle a besoin d’argent, elle ne peut pas déménager pour un autre emploi, elle a peur de la réaction de son mari…

Ces contraintes existent pour une multitude de décisions.

Vous allez trouver le bon

Si vous êtes célibataire, mais ouverte à une relation de longue durée, pourquoi vous ne trouveriez pas le compagnon idéal ? Il suffit de s’en donner les chances. En sortant, en parlant avec des inconnus, il n’y a aucune raison pour que vous ne fassiez pas une belle rencontre.

Et dans ce cas, la passion des premiers mois risque de vous toucher bientôt !

Nous serions ravis de connaître votre avis

      Laisser un commentaire

      Forum Libre