Freelance à quel moment est-il mieux d’ouvrir une SASU ?

Le statut freelance est de plus en plus plébiscité, il attire principalement la nouvelle génération qui souhaite offrir leurs services à des professionnels ou des particuliers tout en gardant leur indépendance et leur flexibilité. Mais à partir de quel moment le statut juridique SASU devient-il intéressant pour un freelance ?

Choisir le statut SASU, lorsque les affaires marchent bien

Lorsque l’on se lance dans son activité, il est bien plus simple de choisir le statut de microentrepreneur, les démarches sont bien plus rapides et simples. Mais lorsque vous avez déjà acquis un peu d’expérience, il serait profitable de passer sur un autre statut pour disposer de plus de garanties. La SASU est un statut qui comporte de nombreux avantages et qui est très favorables pour les freelances, car il leur permet de bénéficier du chômage en cas de problème.

Quels sont les avantages de SASU lorsque l’on est freelance

La SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle), est un statut très opportun pour un freelance et en voici les raisons.

Si la freelance rencontre des difficultés, les responsabilités sont limitées

Ce statut permet en effet de protéger son patrimoine personnel, or lors d’une erreur de gestion, où c’est le tribunal des commerces qui tranchera. Mais ses responsabilités seront tout de même limitées à l’apport qu’il aura apporté.

Avec la SASU le freelance est affilié au régime général de la Sécurité sociale

Ayant pour titre président et associé unique, il sera automatiquement affilié à la Sécurité sociale, à partir du moment où il se verse une rémunération assujettie aux cotisations. Il peut rester couvert par le même régime, mais ne peut cependant pas être couvert par l’assurance-chômage.

Le freelance a le choix entre différentes options fiscales

  • L’IS (Impôt sur les Sociétés), il y a imposition des bénéfices, il est automatiquement appliqué. Il est avantageux, car les taux sont fixes et qu’en tant que freelance, vous êtes imposé au barème progressif de l’impôt sur le revenu.
  • Le régime des sociétés de personnes, qu’il est possible de prendre pendant au maximum 5 exercices. Avec ce régime il faut savoir qu’en tant que freelance, vous êtes imposé personnellement sur l’impôt sur le revenu, tout en tenant compte des bénéfices professionnels.

Avec la SASU, les dividendes ne sont pas soumis aux cotisations sociales

Choisir ce statut vous permet de toucher vos dividendes, sans qu’ils soient assujettis aux cotisations sociales. C’est le seul statut qui vous offre cette possibilité, ce n’est pas envisageable avec un autre comme EIRL ou en EURL.

Possibilité de maintien des allocations chômages

En tant que seul membre de votre entreprise, c’est à vous de déterminer le montant de votre salaire. Si ce salaire n’est pas équivalent à votre ancienne activité alors il sera comblé par le biais des allocations chômages. Il lui sera possible de percevoir l’intégralité de ces allocations en justifiant évidemment la demande.

Une porte ouverte pour des nouveaux associés

Si les affaires vont bien, que vous arrivez à vous tirer un salaire et que le travail devient trop important, il est tout à fait possible d’intégrer un nouvel associé. Celui-ci apportera sa part dans le capital et ses responsabilités seront aussi limitées à ce capital. En faisant ce choix votre statut changera automatiquement pour devenir une SAS.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Forum Libre