Pourquoi donner deux ou trois prénoms à ses enfants ?

Il n’y a pas d’obligation légale pour donner un deuxième ou un troisième prénom à un enfant. D’ailleurs, le Code Civil ne donne pas des informations précises sur le nombre de prénoms qu’un nouveau-né peut porter. Il précise tout simplement que : « les parents sont libres de choisir le ou les prénoms de leur enfant ».

Toutefois, cette pratique ne cesse d’être adoptée par de nombreux futurs parents. D’après l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques), près de la moitié de la population a au moins deux prénoms. Alors, la question est de savoir pour quelle raison faut-il donner 2 ou 3 prénoms à un enfant si ce n’est pas obligatoire. Nous avons fait une petite enquête !

Pour faire plaisir aux membres de la famille

Choisir un prénom pour un enfant, c’est avant tout une question de goût des parents. Cependant, ils peuvent donner deux ou trois, voire quatre prénoms en signe de respect et/ou d’hommage à d’autres personnes. Cela peut être les grands-parents, les parrains, les marraines ou autre encore.

Cela peut être également une question de compromis entre les deux conjoints. Ils ont tous leur propre idée de prénom avant que le bébé n’arrive au monde. Donc, pour éviter que le choix de l’un ou de l’autre ne soit écarté, ils choisissent de donner plusieurs prénoms à leur enfant.

En outre, il faut donner 2 ou 3 prénoms à un enfant lorsque la question d’origine et de culture occupe une place importante dans la vie d’un couple. Par exemple, l’homme est d’origine indienne tandis que la femme vient de la France. Pour qu’ils aient tous la trace de leurs attaches dans ces pays d’origine, les deux conjoints décident de donner 2 ou 3 prénoms à leur nouveau-né, dont un prénom de garçon indien.

Pour distinguer deux homonymes

Outre cette raison purement familiale, il faut donner plusieurs prénoms à ses enfants rien que pour distinguer deux homonymes. Pour mieux vous expliquer, supposons que votre enfant n’ait qu’un nom et un prénom. Il n’est pas impossible que quelqu’un d’autre ait le même nom et le même prénom que lui.

Ce n’est qu’un simple exemple, mais il peut y avoir des pires conséquences en raison de la confusion entre deux personnes homonymes. Donc, donner deux à trois prénoms s’avère une solution de sécurité pour distinguer deux homonymes.

 

Avoir deux ou trois prénoms, c’est possible après la naissance ?

Si vous n’avez pas encore donné plusieurs prénoms à votre enfant, sachez qu’il est possible d’en ajouter un. Attention, pour ce deuxième cas de figure, le motif d’ajout de prénom doit être légitime.

Par exemple, vous pouvez dire que le prénom actuel suscite des moqueries à l’école ou que vous avez l’habitude d’utiliser un autre prénom usuel dans votre quotidien. Autre point important : les démarches sont les mêmes si vous souhaitez supprimer un prénom.

Aussi, lorsque vous souhaitez vous faire appeler par le second ou le troisième prénom, il faut juste le signaler à l’officier d’état civil lors du renouvellement de votre carte d’identité. Ainsi, le prénom choisi sera souligné afin qu’il soit cité en premier.

Les procédures pour ajouter, changer ou supprimer des prénoms deviennent plus simplifiées.

En complément, consultez le site officiel du Service Public.

 

We will be happy to hear your thoughts

      Leave a reply

      Forum Libre